Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Bac Pro

 

Insertion et poursuite d'études, la double vocation du bac professionnel s'affirme aujourd'hui. Si la majorité des titulaires d'un bac pro entre sur le marché du travail, des diplômés en nombre croissant continuent leurs études, près de 40% en 2016, en BTS le plus souvent.

 

BTS

Le brevet de technicien supérieur (BTS) est la formation supérieure privilégiée par les bacheliers professionnels. La moitié d’entre eux suit la formation sous statut scolaire au sein d’un lycée ou d’une  école. L’autre moitié le fait sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, qui permet de préparer un diplôme en travaillant.

La durée des études est de 2 ans. Le niveau de sélection varie selon les spécialités et les établissements. Pour augmenter ses chances d’être admis, il faut viser une spécialité dans la continuité de son bac. 

 

  

  • A noter : L’admission en BTS est de droit pour les élèves et les apprentis qui obtiennent une mention  TB ou B au bac pro dont le champ professionnel correspond à celui de la section de technicien supérieur demandée.

 

Formations complémentaires

Près d’un bachelier professionnel sur dix entreprend une formation complémentaire. Cette année d’études supplémentaire favorise l’accès à certains emplois. Plusieurs cursus sont envisageables.

 Les Mentions complémentaires

Les MC sont des diplômes nationaux et se préparent en lycée professionnel ou en CFA (centre de formation d’apprentis), pendant 1 an. Elles intéressent celles et ceux qui souhaitent se spécialiser dans un domaine professionnel proche de celui de leur bac.

Les Formations complémentaires d’initiative locale

Les  FCIL sont mises en place dans chaque académie en fonction des besoins économiques locaux et/ou régionaux.

Accessibles après le bac pro, elles se déroulent dans des établissements publics et privés, à temps plein la plupart du temps mais avec une alternance école-entreprise forte. Elles ne mènent pas à des diplômes nationaux mais à des attestations ou certificats d’école.

 

Certificats de spécialisation

Les CSA s’adressent aux bacheliers de l’agriculture ou de l’agroalimentaire. Attention !  Certains ne sont accessibles qu’après un BTSA (bac + 2). Se renseigner avant de s’inscrire.

Ils se préparent au sein des lycées agricoles, des CFA agricoles et d’écoles spécialisées. La formation se déroule souvent dans le cadre de l’alternance sous contrat d’apprentissage.

 

Université

  • Un choix très risqué pour les bacs pro !

Les études universitaires ne sont pas adaptées aux bacheliers professionnels même si l'absence de sélection à l’entrée leur permet de s' y inscrire. 

Attention, c'est une voie très risquée pour eux. Seulement un sur dix bacheliers professionnels inscrits à l'université obtient son diplôme.  Quand ils y vont, ils s'inscrivent surtout en AES (administration économique et sociale), puis dans les filières sciences humaines et sociales, droit et STAPS (sciences et techniques des activités sportives).

  

DUT

Les bacheliers professionnels représentent autour de 2% des entrants en DUT. Continuer dans cette voie après un bac pro demande un fort investissement personnel et une mise à niveau importante dans les disciplines fondamentales.

C’est dans les spécialités tertiaires qu’on les trouve; plus rarement dans les IUT industriels.

 

Plus de vidéos

Après le bac. Le guide régional

 

Téléchargez le guide régional "Entrer dans le SUP après le bac - 2016/2017" mis à jour le 30.01.2017
L'enseignement supérieur breton présenté par domaines, le carnet d'adresses, les index des formations...